Recherche: les «Revues en lutte» déposent leurs pages blanches devant le ministère

Par Rouguyata Sall

Pour matérialiser leur impossibilité de travailler, de produire et de publier leurs travaux si les réformes devaient aboutir, les membres du collectif des «Revues en lutte» ont déposé, mardi 25 février, des exemplaires remplis de pages blanches devant le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils sont quatre à ouvrir la marche vers le ministère de l’enseignement, portant le « brancard funéraire » où leurs revues sont rassemblées dans des cartons. Mardi 25 février, ces exemplaires n’ont de revue que la couverture, les pages blanches à l’intérieur symbolisent leurs inquiétudes.