Le futur Palais de justice de Paris est en panne

Par

Stoppé depuis fin juillet, le chantier du futur tribunal de grande instance de Paris est suspendu à une audience qui va se tenir le 14 janvier devant la cour administrative d'appel. Le contrat de partenariat public-privé (PPP), même renégocié, est toujours attaqué par les avocats.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est ce que l’on appelle un projet maudit. Annoncé depuis dix ans, successivement programmé dans différents quartiers de la capitale au gré des élections, le chantier du futur Palais de justice de Paris, à peine lancé, est à l’arrêt depuis la fin du mois de juillet. Pis, personne n’est capable de dire précisément quand les travaux vont reprendre. Un incroyable imbroglio, dans lequel s’entremêlent questions financières, politiques et administratives, issues du contrat de partenariat public-privé (PPP) signé par le gouvernement Fillon en février 2012, peu avant l’élection présidentielle.