Les annonces de Macron n’apaisent pas les «gilets jaunes»

Par

Après les annonces de Macron, les gilets jaunes se sont mobilisés samedi 27 avril pour un 24e acte, en léger repli par rapport à la semaine dernière. À Paris, la CGT et La France insoumise ont défilé à leur côté dans une ambiance bon enfant. Tous ont en tête la mobilisation très attendue du 1er Mai.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La perspective d’un 1er Mai très politique, mercredi prochain, en a, semble-t-il, dissuadé certains. Mais les « gilets jaunes » sont restés mobilisés samedi dans plusieurs villes de France, dont Paris et Strasbourg, pour leur 24e acte, toujours aussi remontés par la politique du gouvernement.