Grâce présidentielle pour une détenue de 73 ans

Condamnée à perpétuité pour avoir tué un de ses clients, une ancienne prostituée détenue depuis 30 ans a vu sa peine commuée en 20 ans de réclusion, et devrait être rapidement libérée.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Alerté par le Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL), Adeline Hazan, et par plusieurs députés sur le sort d’une détenue âgée, Emmanuel Macron use pour la première fois de son droit de grâce présidentielle.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale