Cap sur l'Europe pour Macron après un scrutin prometteur

Par
Emmanuel Macron a rempli une partie de son objectif dimanche : casser le duopole conservateurs-socialistes au Parlement européen et imposer une force centriste difficilement contournable. Mais sa deuxième place en France le prive de l'impulsion politique espérée pour relancer ses projets de réformes de l'UE.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a rempli une partie de son objectif dimanche : casser le duopole conservateurs-socialistes au Parlement européen et imposer une force centriste difficilement contournable. Mais sa deuxième place en France le prive de l'impulsion politique espérée pour relancer ses projets de réformes de l'UE.