Usul. Le plan vain d’Anne Hidalgo

Par Usul et Ostpolitik

Le vingt-neuvième congrès du Parti socialiste a permis d’y voir plus clair dans la stratégie présidentielle d’Anne Hidalgo, sa candidate, et d’Olivier Faure, son premier secrétaire. Cette élection « ingagnable » sera l’occasion de mettre en scène la « renaissance » de la « vieille maison ».

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

© Mediapart

Alors que s’est clos le 19 septembre le 29e congrès du Parti socialiste, on commence à y voir plus clair dans la stratégie d’Anne Hidalgo, la candidate, et d’Olivier Faure, le premier secrétaire. Cette présidentielle « ingagnable » sera l’occasion de mettre en scène la « renaissance » de la « vieille maison ». On vous en dit plus dans ce second épisode d’« Ouvrez l’Élysée ».

> Suivez « Ouvrez l’Élysée » sur Twitter, Facebook et YouTube.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous