Régionales: un seul pilote à l'UMP, Nicolas Sarkozy

Par

Samedi 28 novembre, l’UMP annoncera les vingt-deux têtes de liste pour les élections régionales, lors du conseil national del'UMP, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Théoriquement choisis par les militants, ils sont en réalité le fruit du casting réglé par Nicolas Sarkozy, qui a imposé les candidats, la stratégie et les thèmes de campagne (sécurité, «identité nationale» et écologie).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Samedi 28 novembre, le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand, annoncera les vingt-deux têtes de liste de son parti pour les élections régionales, lors du conseil national réuni à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Officiellement, les chefs de file ont été élus par les militants au moyen d'un vote électronique, puis intronisés par la commission des investitures de l'UMP. Dans les faits, les résultats ont été détricotés au gré des analyses de la carte électorale par Nicolas Sarkozy (lire notre article du 26 octobre), des revendications des alliés de la majorité et, plus simplement, du «casting» élyséen.