Aubry et Royal affichent une unité sans faille devant des militants revigorés

Par
Retrouvailles sans anicroches pour les deux femmes fortes du PS: elles ont animé à Rezé un meeting revigorant pour un PS encore moribond, à dix jours des européennes et alors qu'un sondage le place pour la première fois sous la barre des 20%. Devant plus de 2.500 personnnes, cadeaux et compliments ont succédé à des discours offensifs anti-Sarkozy des deux anciennes rivales du congrès de Reims. Au-delà du résultat que le PS redoute, c'est déjà l'après européennes qui se prépare.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une porcelaine (d'une entreprise viennoise en difficulté) contre une statue africaine (de «femme debout»). Par cet échange de cadeaux, Martine Aubry et Ségolène Royal ont symboliquement entériné une réconciliation que les militants socialistes attendaient depuis la fracture du congrès de Reims, en novembre dernier. Face à elles, plus de 2.500 personnes ont applaudi à tout rompre, dans une salle bondée de Rezé, dans la banlieue nantaise.