Incendie de Pantin: six morts, les politiques montrés du doigt

Par

Six personnes sont décédées, trois autres ont été blessées, dans l'incendie d'un squat situé en plein cœur de Pantin (Seine-Saint-Denis). Les victimes seraient des migrants, tunisiens et égyptiens. Pour Claude Guéant, le drame est lié à «une réalité tragique de l'immigration clandestine». Le PS et les associations dénoncent les «politiques sociales injustes» du gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un incendie s'est déclaré peu avant 6 heures, mercredi 28 septembre, dans un immeuble de deux niveaux, situé dans l'étroit passage Roche, en plein cœur de Pantin (Seine-Saint-Denis). Six personnes sont décédées, brûlées ou asphyxiées. Trois autres, légèrement blessées, ont été transportées à l'hôpital Avicenne de Bobigny. Leurs jours ne seraient pas en danger.