Eviction de Rokhaya Diallo: une «tache» pour Macron, selon le «New York Times»

Par

Après l'éviction de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique, le New York Times juge qu'il y a une « nécessité urgente » à enclencher un débat sur le racisme en France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un bref éditorial publié le 28 décembre intitulé « La France échoue à faire face au racisme », le New York Times s'en prend avec vigueur à la décision d'exclure du Conseil national du numérique, à la mi-décembre, la journaliste et activiste Rokhaya Diallo. « L'expression de “racisme institutionnel” - ou “racisme d'État”en français - est perçue par beaucoup comme un affront aux idéaux non discriminatoires de la République française universaliste », constate le quotidien américain, avant de tacler le chef de l'État : « M. Macron a cherché à diffuser l'image d'un leader tourné vers l'avenir, inclusif. Cette affaire restera comme une tache sur son image, et souligne la nécessité pressante de lancer un débat sur le racisme en France. »