En préparation depuis quatre ans, la vaste enquête sur les discriminations menée conjointement par l'Institut national d'études démographiques (Ined) et l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), dont les premiers résultats sont rendus publics ce mardi 30 mars, détaille le poids des différents motifs de discrimination et conclut à la prépondérance de l'origine (ou de la nationalité) et de la couleur de la peau par rapport au sexe et à l'âge.