Les yachts de Saint-Tropez refusent d’aider la société de sauvetage nationale

Par

Les propriétaires de yachts de Saint-Tropez n'ont pas daigné répondre à l'appel aux dons des sauveteurs de la Société nationale de sauvetage en mer, rapporte le site Mer & Océan.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Le site Mer & Océan (« Le média des mers ») rapporte que les propriétaires de yachts de Saint-Tropez n'ont pas daigné répondre à l'appel aux dons des sauveteurs de la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) pour payer une pièce de rechange de leur indispensable canot.

« Ces propriétaires de yachts seraient bien inspirés de ne pas se trouver en situation de détresse ces prochaines semaines », écrit Mer & Océan, qui rebondit sur une info de Var-matin. Le canot de la SNSM est immobilisé jusqu’au 15 août par manque de budget pour changer une pièce.

En fait, aujourd’hui, il n’y a plus d’habitués parmi les propriétaires de yachts tropéziens. « Nous n’avons plus de contacts directs avec eux, déplore le président de la station de la SNSM Saint-Topez. Avant, on se croisait, ils savaient à quoi nous servons et nous aidaient. Peut-être que nous n’avons pas su communiquer. Mais je reste confiant car les choses vont peut-être changer. »

En attendant, tous les propriétaires issus du CAC 40 (Arnault, Pinault, Lagardère…) ont été sollicités, raconte le président. « Un seul bateau, loin d’être le plus gros, a donné 10 000 euros. »

Lire sur le site Mer & Océan (accès libre)

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale