Philippe répond aux critiques sur la liberté de la presse

Par
Le Premier ministre a défendu mardi son attachement à la liberté de la presse, tout en indiquant qu'elle ne pouvait servir de prétexte pour se soustraire à la loi, sur fond d'inquiétudes de Reporters sans frontières (RSF) quant au traitement des journalistes par les forces de l'ordre dans les manifestations.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre a défendu mardi son attachement à la liberté de la presse, tout en indiquant qu'elle ne pouvait servir de prétexte pour se soustraire à la loi, sur fond d'inquiétudes de Reporters sans frontières (RSF) quant au traitement des journalistes par les forces de l'ordre dans les manifestations.

"Je crois à la liberté de la presse, j'y crois profondément, je crois à la difficulté de ce métier, je connais la difficulté de ce métier, je crois à la liberté absolue de critique et croyez-moi j'en prends ma part", a déclaré Edouard Philippe en réponse à une question du député socialiste Alain David.

"Mais je n'accepte pas que sous couvert de cette liberté capitale, fondamentale, essentielle à la démocratie, on insulte les forces de l'ordre, on les provoque et on essaie de se soustraire à la loi qui est la même pour tous", a-t-il ajouté.

Reporters sans frontières (RSF) a appelé vendredi les forces de l'ordre au respect des "règles élémentaires" de la liberté de la presse, estimant à 90 le nombre de journalistes victimes de violences policières depuis le début du mouvement de contestation des "Gilets jaunes" le 17 novembre.

Le 23e samedi de mobilisation des "Gilets jaunes", le 20 avril, a été marqué entre autres par l'arrestation du journaliste indépendant Gaspard Glanz, fondateur du site Taranis News, à Paris, pour "outrage à personne dépositaire de l'autorité publique".

Son contrôle judiciaire, qui lui interdisait de couvrir des manifestations à Paris avant la tenue de son procès en octobre, a été levé lundi.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale