A la veille du 5 décembre, les contorsions du Rassemblement national

Par

Désireux de se placer en « réceptacle des colères », le Rassemblement national soutient la mobilisation du 5 décembre contre la réforme des retraites. Au prix d’improbables contradictions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Il y a dans mon mouvement un nombre considérable de gens qui sont opposés – et à juste titre – à cette réforme des retraites. Est-ce qu’ils vont manifester ou pas ? C’est leur choix personnel. Moi je soutiens cette contestation », a affirmé Marine Le Pen le 24 novembre sur LCI. À la veille du mouvement social du 5 décembre, le Rassemblement national (RN), qui veut se poser en unique opposant à Macron, semble bien décidé à ne pas rater cette belle occasion. Au risque, sur le fond, d’improbables contorsions pour le parti d’extrême droite.