International Analyse

Libéralisme autoritaire et bitcoin, la recette du président du Salvador

Le jeune chef d’État Nayib Bukele a imposé le bitcoin comme monnaie légale en juin 2021. Tout en durcissant son pouvoir, il s’est lancé dans une fuite en avant pour séduire la communauté des cryptomonnaies, mais fait prendre des risques considérables au Salvador.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Casquette de base-ball éternellement vissée à l’envers sur la tête et le doigt en permanence sur la détente d’un tweet moqueur, Nayib Bukele a tous les attributs du millenial, le terme de la novlangue néolibérale pour décrire les personnes de sa génération. En réalité, le président du Salvador, âgé de 41 ans, est tellement persuadé d’être l’incarnation de cette génération, ou plutôt d’une certaine vision de cette génération, qu’il en a fait le support de sa politique.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal