Algérie: Le Conseil constitutionnel repousse la présidentielle

Par
L'Algérie ne sera pas en mesure d'organiser le scrutin présidentiel le 4 juillet prochain, comme cela était prévu, a jugé dimanche le Conseil constitutionnel, prolongeant de fait l'intérim exercé par Abdelkader Bensalah.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ALGER (Reuters) - L'Algérie ne sera pas en mesure d'organiser le scrutin présidentiel le 4 juillet prochain, comme cela était prévu, a jugé dimanche le Conseil constitutionnel, prolongeant de fait l'intérim exercé par Abdelkader Bensalah.