Le Salvador, un pays à "soigner", dit son nouveau président

Par
Le nouveau président du Salvador, Nayib Bukele, a promis samedi lors de son discours d'investiture de "soigner" le pays d'Amérique centrale, théâtre depuis plusieurs années de violences qui ont poussé la population à fuir à destination des Etats-Unis, provoquant une crise avec Washington.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

SAN SALVADOR (Reuters) - Le nouveau président du Salvador, Nayib Bukele, a promis samedi lors de son discours d'investiture de "soigner" le pays d'Amérique centrale, théâtre depuis plusieurs années de violences qui ont poussé la population à fuir à destination des Etats-Unis, provoquant une crise avec Washington.