Bourbier libyen : Paris veut entraîner l’Algérie

Par

L’option d’une intervention militaire en Libye se précise. Les Français et leurs alliés du Sahel exercent une pression diplomatique pour que l’Algérie, seul pays à refuser catégoriquement l’idée, se résigne à accepter ce qui s’apparente désormais à une « fatalité ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Du Niger où il rendait visite, vendredi, aux troupes de son pays, le ministre français de la défense, Jean-Yves Le Drian, a lancé des signaux qui vont dans le sens d’une intervention armée en Libye.