Facebook détruit des centaines de comptes d'une ferme à trolls russe

Par
Mark Zuckerberg, patron de Facebook, a annoncé mardi que le réseau social avait fermé plusieurs centaines de comptes russes et de pages créés par une "ferme à trolls" pour leurs activités qui avait visé à influencer le résultat de l'élection présidentielle américaine de 2016.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

SAN FRANCISCO (Reuters) - Mark Zuckerberg, patron de Facebook, a annoncé mardi que le réseau social avait fermé plusieurs centaines de comptes russes et de pages créés par une "ferme à trolls" pour leurs activités qui avait visé à influencer le résultat de l'élection présidentielle américaine de 2016.