Skripal: Londres ne peut dire si le Novitchok venait de Russie

Par
Le chef du laboratoire militaire britannique de Porton Down a déclaré mardi qu'il n'avait pas été capable d'établir si le Novitchok, agent innervant qui a empoisonné début mars l'ex-agent double russe Sergueï Skripal, avait été produit en Russie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Le chef du laboratoire militaire britannique de Porton Down a déclaré mardi qu'il n'avait pas été capable d'établir si le Novitchok, agent innervant qui a empoisonné début mars l'ex-agent double russe Sergueï Skripal, avait été produit en Russie.