Charles Michel fustige Philippe Lamberts au parlement européen

Le débat sur l’avenir de l’Europe, organisé jeudi 3 mai au matin en présence du premier ministre d’outre-Quiévrain Charles Michel au parlement européen, a pris des accents très belges, relate Le Soir de Bruxelles…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À l’instar des autres dirigeants européens, Charles Michel était invité à présenter aux eurodéputés sa conception de l’avenir de l’Union. Devant un hémicycle bruxellois à moitié vide, le premier ministre a plaidé pour une « Europe forte, qui agit là où sa plus-value est réelle ». Il a ensuite souligné la nécessité de convaincre les citoyens de cette plus-value, en leur présentant des résultats concrets.