Doha: une conférence de plus en plus virtuelle sur le climat

Par

Dernière trouvaille de cette conférence sur le climat : supprimer le papier. Cela évite la circulation des communiqués, discours et études, ce qui tombe bien puisque les blocages se multiplient. États-Unis, Pologne, Russie sont déterminés à faire capoter tout accord sur la réduction des émissions de gaz.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Doha, de notre envoyé spécial