Mourinho, îles Vierges et paradis fiscaux en cascade

L’entraîneur vedette de Manchester United, double vainqueur de la Ligue des champions, a caché 12 millions d’euros en Suisse au travers d’une société offshore qu’il contrôlait via un trust néo-zélandais. Des documents Football Leaks montrent que Mourinho a dissimulé des informations au fisc. Ce qui pourrait lui valoir des poursuites pénales.

Michael Hajdenberg, Michel Henry, Yann Philippin

4 décembre 2016 à 00h40

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Il ne faut jamais traîner dans les forêts autrichiennes. Demandez à José Mourinho : c'est là qu'il était occupé à préparer ses superstars de Chelsea pour la nouvelle saison quand la lettre du fisc espagnol est arrivée, le 23 juillet 2014, chez ses avocats. Le courrier de l'Agencia Tributaria de Madrid n'annonçait rien de bon : une enquête sur ses impôts lorsqu'il entraînait le Real Madrid, entre 2010 et 2013.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal