Le Chili se prépare à un mois de mobilisation avant le débat sur la constituante

Par yasna Mussa

Le 26 avril, le Chili décidera par référendum s’il souhaite ou non une nouvelle constitution. Des associations s’y préparent depuis des mois et le mouvement social d’octobre 2019, alors que de nouvelles manifestations sont prévues en mars.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Santiago (Chili), correspondance.– Un samedi après-midi au milieu de l’été austral, une trentaine de personnes sont rassemblées en demi-cercle sur une place de la capitale chilienne. Derrière eux, en grosses lettres jaunes et blanches, on peut lire sur une banderole « Cabildo P.D.V » – « Conseil Pedro de Valdivia », du nom de la place où ils se tiennent. Il fait lourd et sec et les participants écoutent attentivement l’homme au micro, qui leur fait part des dernières assemblées auxquelles il a participé.