Yasna Mussa

Ses Derniers articles

  • Le pisco, boisson de la discorde entre le Pérou et le Chili

    Par
    Une distribution gratuite de pisco le 24 juillet 2006 à Lima pour célébrer le Jour du pisco. © Eitan Abramovich/AFP Une distribution gratuite de pisco le 24 juillet 2006 à Lima pour célébrer le Jour du pisco. © Eitan Abramovich/AFP

    À qui appartient le pisco, une eau-de-vie produite à partir de distillats de jus de raisin ? Entre le Pérou et le Chili, la question divise depuis des décennies. Malgré des tentatives de rapprochement, le sujet enflamme toujours les esprits dans cette partie de l’Amérique du Sud.

  • Au Chili, Irací Hassler devient la première communiste à diriger Santiago

    Par
    Irací Hassler en visite dans un quartier de Santiago le 20 mai 2021. © Martin Bernetti/AFP Irací Hassler en visite dans un quartier de Santiago le 20 mai 2021. © Martin Bernetti/AFP

    Dans ce pays d’Amérique du Sud en pleine effervescence politique et sociale, le Parti communiste incarne le changement. L’une des figures est la nouvelle maire féministe de Santiago, qui à 30 ans est devenue la première maire communiste à diriger la capitale chilienne.

  • Au Chili, les candidats indépendants et «Tante Pikachu» créent la surprise

    Par
    Giovanna Grandón en pleine campagne, déguisée en Pikachu, en compagnie de la candidate Mapuche, Juanita Millal, le 23 mars 2021 dans un quartier pauvre de Santiago. © Martin Bernetti/AFP Giovanna Grandón en pleine campagne, déguisée en Pikachu, en compagnie de la candidate Mapuche, Juanita Millal, le 23 mars 2021 dans un quartier pauvre de Santiago. © Martin Bernetti/AFP

    L’Assemblée constituante chilienne qui sort du scrutin du week-end sera dominée par les indépendants – dont certains hauts en couleur, fans de mangas et de dessins animés japonais – et les nouvelles forces de gauche alliées aux communistes. Un séisme politique dont la droite et le président font les frais.

  • La dette du Chili envers le peuple mapuche

    Par
    Une candidate mapuche à la Constituante, Juanita Millal, avec le kultrun, instrument traditionnel, à Santiago le 7 janvier 2021. © Claudio Reyes/AFP Une candidate mapuche à la Constituante, Juanita Millal, avec le kultrun, instrument traditionnel, à Santiago le 7 janvier 2021. © Claudio Reyes/AFP

    Racisme, agressions et invisibilité politique ont marqué la relation entre l’État chilien et les Mapuches, groupe majoritaire parmi les peuples autochtones. Toutefois, dans un geste sans précédent, ces derniers disposeront de 17 des 155 sièges de l’Assemblée constituante qui est désignée les 15 et 16 mai.

  • Au Chili, les féministes sont en première ligne du combat pour une nouvelle Constitution

    Par
    Une femme manifeste à Santiago le 18 octobre pour le premier anniversaire du mouvement social. «Le machisme tue». © CLAUDIO REYES/AFP Une femme manifeste à Santiago le 18 octobre pour le premier anniversaire du mouvement social. «Le machisme tue». © CLAUDIO REYES/AFP

    Les Chiliens sont appelés dimanche 25 octobre à se prononcer sur le principe d'une nouvelle Constitution. Ce scrutin est la conséquence des mouvements sociaux qui ont enflammé le pays depuis octobre 2019 et dont les femmes ont été des protagonistes majeures.

  • Au Chili, la jeune présidente de l’ordre des médecins a imposé sa voix

    Par
    Izkia Siches. © Capture d'écran/Colegio de medico Izkia Siches. © Capture d'écran/Colegio de medico

    Izkia Siches, 34 ans, est depuis 2017 la première femme présidente de l’ordre des médecins du Chili. Engagée à gauche, elle critique ouvertement les mesures prises par le gouvernement du président Sebastián Piñera face à la pandémie de coronavirus.

  • Le mouvement social chilien prétexte à des violences sexuelles

    Par
    Performance de "Las Tesis" à Santiago. © DR Performance de "Las Tesis" à Santiago. © DR

    La répression du mouvement social au Chili a été marquée par des violences sexuelles systématiques. Des collectifs féministes tentent d’obtenir justice et de pousser à des réformes au sein de la police, appelant à manifester dimanche et lundi.

  • Le Chili se prépare à un mois de mobilisation avant le débat sur la constituante

    Par
    Manifestation contre le président Sebastián Piñera le 28 février à Santiago. © MARTIN BERNETTI/AFP Manifestation contre le président Sebastián Piñera le 28 février à Santiago. © MARTIN BERNETTI/AFP

    Le 26 avril, le Chili décidera par référendum s’il souhaite ou non une nouvelle constitution. Des associations s’y préparent depuis des mois et le mouvement social d’octobre 2019, alors que de nouvelles manifestations sont prévues en mars.

  • Les dix jours où le Chili a basculé

    Par
    chili-1

    Pendant plus de trente ans, les gouvernements successifs qui ont présidé aux destinées du Chili ont renforcé le modèle économique néolibéral mis en place sous la dictature militaire d’Augusto Pinochet. Mais le mouvement de révolte surgi il y a près de deux semaines a provoqué la pire crise politique depuis le retour de la démocratie : le peuple chilien a soif de changement.