Libye: Le Conseil de sécurité condamne le bombardement d'un camp de migrants

Par
Le Conseil de sécurité des Nations unies a condamné vendredi le raid aérien qui a fait 53 morts au début de la semaine dans un centre libyen de détention pour migrants, près de Tripoli, et a réclamé l'instauration d'un cessez-le-feu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

NATIONS UNIES (Reuters) - Le Conseil de sécurité des Nations unies a condamné vendredi le raid aérien qui a fait 53 morts au début de la semaine dans un centre libyen de détention pour migrants, près de Tripoli, et a réclamé l'instauration d'un cessez-le-feu.