En pleine forme, l'économie brésilienne frôle la surchauffe

Par
Longtemps à la traîne des pays émergents, le Brésil affiche une insolente santé économique. Croissance de 5,4%, créations de centaines de milliers d'emplois, exportations à la hausse et baisse spectaculaire de la pauvreté. Lula, l'ancien métallo devenu président, a su convaincre les milieux d'affaires et profiter de la hausse des matières premières en prenant soin d'épargner les énormes puissances financières du pays et la banque centrale indépendante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mario Silva est ravi. Pour la première fois de sa vie, ce jeune ouvrier de 27 ans ne va pas travailler au noir. Il vient d'être embauché sur un chantier, dans la banlieue de Rio de Janeiro. Il exhibe fièrement sa « carteira », le petit livret bleu remis à tous les salariés déclarés, qui permet de prétendre à une retraite et à une couverture de santé.