mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Plus que quelques jours pour profiter notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Mediapart sam. 27 août 2016 27/8/2016 Édition de la mi-journée

Lamia Oualalou

Ses Derniers articles

  • Avis de déprime sur le Brésil olympique

    4 août 2016 | Par Lamia Oualalou
    A Rio de Janeiro, en 2012. © Reuters A Rio de Janeiro, en 2012. © Reuters

    C’était il y a sept ans, une éternité : Rio de Janeiro obtenait l’organisation des JO 2016. Depuis, le président chéri Lula a chuté, sa successeur Dilma Rousseff également, le pays est profondément divisé et l’économie a plongé.

  • Brésil: les «anti-Dilma» sont à leur tour piégés par des écoutes

    26 mai 2016 | Par Lamia Oualalou

    Onze jours seulement après la formation d'un nouveau gouvernement par Michel Temer, le « tombeur » de Dilma Rousseff et ses proches sont mis en cause dans des écoutes téléphoniques qui montrent leur volonté de parvenir au pouvoir pour contrôler les enquêtes de corruption.

  • Brésil: Rousseff écartée, son successeur suscite rejet ou inquiétude dans la région

    18 mai 2016 | Par Lamia Oualalou

    Michel Temer, qui a succédé à Dilma Rousseff à la présidence, n’obtient pas la reconnaissance attendue. Des États de la région s’inquiètent du processus de destitution en cours. Dans un entretien à Mediapart, Marco Aurelio Garcia, conseiller spécial de Lula puis de Rousseff, fait un premier bilan de cette crise et souligne les difficultés de la gauche brésilienne.

  • Avec le procès de Dilma Rousseff, le Brésil se dirige «au pas de course vers une crise de régime»

    11 mai 2016 | Par Lamia Oualalou

    Le Sénat brésilien a approuvé jeudi, par 55 voix contre 22, l'ouverture d'un procès en destitution de la présidente, accusée d'avoir maquillé les comptes publics. Selon le politologue Paulo Peres, professeur à l’université du Rio Grande do Sul, les derniers épisodes de la crise politique brésilienne déstabilisent profondément le pays et mettent en danger la démocratie. Entretien.

  • Les députés brésiliens ouvrent la voie à la destitution de Dilma Rousseff

    18 avr. 2016 | Par Lamia Oualalou
    Le président de l'Assemblée brésilienne pendant le vote © Nilson Bastion/ câmarados des Deputados Le président de l'Assemblée brésilienne pendant le vote © Nilson Bastion/ câmarados des Deputados

    Plus des deux tiers des députés ont voté dimanche en faveur de la destitution de la chef d’État. Le dernier mot revient maintenant au Sénat. « Mais ce vote favorise une dynamique difficile à renverser », estime le politologue Paulo Peres.

  • Brésil: Dilma Rousseff est la proie d'une droite déchaînée

    12 avr. 2016 | Par Lamia Oualalou

    Le processus de destitution de la présidente brésilienne est désormais engagé. Mais les charges retenues, aussi bien que les arguments des différentes factions de l'opposition amplement relayés par les médias, semblent relever de la manipulation. Et l'ex-chef de l'Etat Lula demeure le personnage politique le plus apprécié.

  • Au Brésil, le scandale politique accélère la crise économique

    27 mars 2016 | Par Lamia Oualalou
    Devant une agence pour l'emploi, à Brasilia au Brésil le 8 mars 2016. © Reuters Devant une agence pour l'emploi, à Brasilia au Brésil le 8 mars 2016. © Reuters

    Après avoir résisté à la crise économique mondiale de 2008, le Brésil s'effondre. La politique de rigueur a fait exploser les licenciements, enclenchant un cercle vicieux. L'austérité a d'abord frappé les programmes sociaux, elle s'étend désormais aux financements d'infrastructures. À cela s'ajoutent les affaires politico-financières qui finissent de briser le rêve de millions de foyers. La présidente Dilma Rousseff ne peut plus compter que sur elle-même.

  • Brésil: derrière la corruption, un «coup d'Etat à froid»?

    21 mars 2016 | Par Lamia Oualalou
    Le juge Sergio Moro qui fait trembler le pouvoir. © Lula Marques/Agência PT Le juge Sergio Moro qui fait trembler le pouvoir. © Lula Marques/Agência PT

    Le Brésil s'enfonce dans une crise politique inédite. Mais derrière le scandale de corruption qui touche le pouvoir et l'ancien président Lula apparaît un autre agenda qui est directement politique. Des juges engagés, des dirigeants de l'opposition déchaînés, une presse en campagne… Une partie de l'électorat de gauche, même critique du pouvoir, dénonce le risque d'un « coup d'État à froid », tandis que la destitution de Dilma Rousseff se précise.

  • Brésil: l'«opération Kärcher» des juges sème la panique

    11 mars 2016 | Par Lamia Oualalou
    La présidente Dilma Rousseff et l'ancien président Lula, dans son appartement de São Bernardo do Campo © Ricardo Stuckert /Institut Lula La présidente Dilma Rousseff et l'ancien président Lula, dans son appartement de São Bernardo do Campo © Ricardo Stuckert /Institut Lula

    L'ancien président Lula pourrait bientôt dormir en prison, Dilma Rousseff est menacée de destitution, de grands patrons sont condamnés et l'économie est à genoux. Le Brésil vit au rythme de l'opération Lava Jato (Kärcher) lancée par le juge Sergio Moro en s'inspirant du précédent Mani pulite («Mains propres») en Italie. Tout un système liant politique et business s'effondre.

  • Le maintien de Dilma Rousseff à la tête du Brésil de plus en plus précaire

    18 déc. 2015 | Par Lamia Oualalou
    Dilma Rousseff et Michel Temer © Lula Marques/Agência PT Dilma Rousseff et Michel Temer © Lula Marques/Agência PT

    Alors qu'une procédure de destitution a été lancée contre la présidente brésilienne sur fond de corruption généralisée de la classe politique, la population affiche une désillusion croissante à l’égard de la démocratie rétablie en 1985.