Iran: le meurtre de sa femme par l’ancien maire réformateur de Téhéran secoue tout le pays

Par

Mohammad-Ali Najafi, l’ancien maire de Téhéran et figure de proue des réformateurs, a tué de cinq balles de revolver Mitra, sa jeune femme. Tout en dénonçant ce meurtre, certains estiment qu’il est tombé dans un piège. Les ultras se saisissent de ce drame pour porter un coup fatal à leurs adversaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lorsque Mohammad-Ali Najafi, ancien maire de Téhéran et ex-ministre de l’éducation, fait la connaissance de Mitra Ostad, une actrice débutante, il n’a pas compris qu’il avait sans doute affaire à ce qu’on appelle en Iran une parastu, une « alouette ». C’est-à-dire une femme téléguidée par les services secrets dans le but de nuire. Il l’épousera peu après, formant avec elle le couple le plus people de la République islamique où, traditionnellement, les hommes politiques ne s’affichent jamais avec leurs femmes.