«A qui le tour?» La culture machiste d’Hollywood confrontée aux scandales sexuels

Par

Le Los Angeles Times raconte l’impact de ces révélations à Hollywood et la prise de conscience qui semble s’opérer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après Harvey Weinstein, plusieurs réalisateurs comme James Toback et Brett Ratner, mais aussi des acteurs comme Kevin Spacey ont été accusés de façon précise et étayée de harcèlement ou d’agressions sexuelles. Le Los Angeles Times raconte l’impact de ces révélations à Hollywood et la prise de conscience qui semble s’opérer. « Les rendez-vous avec les producteurs dans les suites des hôtels, c’est terminé », raconte un attaché de presse du cinéma. « C’est comme si tout le monde avait besoin d’une thérapie », dit une auteure. Mais si Hollywood est si perturbé, c’est surtout parce que les témoignages de stars agressées et l’avalanche des #MeToo contestent la culture machiste de la capitale mondiale du cinéma. « Quand j’ai débuté, il y avait ce sentiment constant que les hommes riches et puissants pouvaient faire ce qu’ils voulaient. Et c’était d’ailleurs comme ça », témoigne la productrice Christine Vachon. Ce n’est plus tout à fait le cas.