Babtchenko, l’éclaireur de la tourmente russe

C'est un des plus beaux livres écrits sur la guerre, sur la Tchétchénie et surtout sur la Russie. Dans La Couleur de la guerre, Arkady Babtchenko raconte sa vie, celle d'un soldat martyrisé. Il y a tout juste dix ans, Grozny était rasée. Aujourd'hui, les assassinats se poursuivent. En cette année «France-Russie 2010», Jonathan Littell et Amnesty publient également deux ouvrages. Présentation et diaporama.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Certains y verront un livre, un de plus, sur la guerre. Douleurs, morts inutiles, ordres absurdes, objectifs perdus, êtres brisés... Tout cela est, comme son titre l'indique, dans La Couleur de la guerre, couleur de boue, de ciel glacial, d'acier sanglant. Mais ces récits publiés par Gallimard sont bien plus que cela.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal