Justin Trudeau, ou l’art libéral de se faire un prénom dans le monde

Par

Dimanche 9 avril, le premier ministre du Canada commémore avec faste, dans le Pas-de-Calais, le centenaire de la bataille de Vimy. Avec François Hollande : l’étoile montante et l’astre mort ! Mais qui est Justin Trudeau ? A-t-il seulement une politique ? Réponses montréalaises... 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Montréal (Canada), de notre envoyé spécial.-  C’est un plateau (open space) de bureaux partagés (coworking) destinés à de jeunes pousses (start up), le tout peuplé d’innovateurs sociaux piaffant de s’atteler aux défis de notre village global. L’Esplanade, sise avenue du même nom à deux pas de la rue Saint-Zotique à Montréal, incarne cette pulsation si particulière d’une ville-monde, où le français et l’anglais se coudoient, se combattent, se tressent. Où la proximité, le mélange, voire le métissage vont de soi. Où nationalités, ethnies, religions, idiomes, orientations sexuelles, modes vestimentaires et opinions prospèrent dans un esprit d’ouverture. Où le « Je me souviens » qu’arborent les plaques minéralogiques n’empêche pas d’aller gentiment de l’avant.