En Italie, les migrants exploités et maltraités

En Calabre, dans le sud de l’Italie, le meurtre de Soumaila Sacko, un jeune immigré de 29 ans, provoque la colère des travailleurs agricoles.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce sont des Africains sans aucun droit et sous payés qui ramassent les oranges juteuses de ce réservoir à agrumes de l’Europe, la Calabre. Soumaila Sacko, 29 ans était  l’un de ces travailleurs agricoles. Il a été abattu le week-end dernier alors qu’il allait récupérer dans une décharge de la tôle pour se construire un abri. Il est devenu le symbole d’une catégorie d’immigrés, résidant légalement en Italie, mais exploités par des producteurs peu scrupuleux.