L’Inde est malade des viols, le gouvernement patauge

Par

Après plusieurs agressions d’une rare violence perpétrées contre des adolescentes, dont les auteurs étaient notoirement hindous, le gouvernement Modi a décidé de rendre les viols sur mineure de moins de 12 ans passibles de la peine capitale. Mais en même temps, il envisage d’imposer aux victimes mineures de saisir la justice avant d’atteindre leurs 25 ans.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Chaque jour, en Inde plus qu’ailleurs, regarder la télévision ou lire les sites d’information apporte inévitablement son lot de viols, au point que l’attention se perd et les faits divers se banalisent, jusqu’à ce qu’un drame plus affreux que les autres réveille, une à deux fois par mois, le quidam… Alors que les nouvelles se répètent, le durcissement régulier du code pénal par les autorités semble ne produire aucun effet sur le comportement des violeurs.