En Tunisie, des «tests de la honte» pour «identifier» les homosexuels

Par

En Tunisie, soixante-dix personnes ont été condamnées en 2017 à de la prison ferme à cause de leur homosexualité. Pour les identifier, la police utilise des tests anaux, sans aucune validité scientifique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.