La bataille de Tripoli a fait 4.500 déplacés, selon l'Onu

Par
Les combats entre l'Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar, qui tient l'est du pays, et les forces fidèles au gouvernement d'union nationale ont fait 4.500 déplacés dans la banlieue de Tripoli, rapportent mercredi les Nations unies.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

TRIPOLI (Reuters) - Les combats entre l'Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar, qui tient l'est du pays, et les forces fidèles au gouvernement d'union nationale ont fait 4.500 déplacés dans la banlieue de Tripoli, rapportent mercredi les Nations unies.