Allemagne: Merkel défend ses concessions "douloureuses" face au SPD

Par
Angela Merkel a reconnu dimanche avoir dû faire des concessions "douloureuses" en accordant le portefeuille des Finances au SPD pour permettre un accord de coalition, tout en rappelant qu'un ministre "ne fait pas ce qu'il veut" et qu'il doit appliquer le programme convenu entre conservateurs et sociaux-démocrates.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BERLIN (Reuters) - Angela Merkel a reconnu dimanche avoir dû faire des concessions "douloureuses" en accordant le portefeuille des Finances au SPD pour permettre un accord de coalition, tout en rappelant qu'un ministre "ne fait pas ce qu'il veut" et qu'il doit appliquer le programme convenu entre conservateurs et sociaux-démocrates.