Laurent Gbagbo arrêté

Par
Laurent Gbagbo a été arrêté lundi à Abidjan, avant d'être emmené à l'hôtel du Golf, quartier général de son rival, Alassane Ouattara. Si le ministère français de la défense indique que le président sortant a été capturé par les forces pro-Ouattara, «soutenues par l'Onuci et la force Licorne», la responsabilité de cette arrestation reste encore floue.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'ambassadeur de France à Abidjan, Jean-Marc Simon, a confirmé l'arrestation de Laurent Gbagbo, annoncée lundi en milieu de journée par Toussaint Alain, conseiller du président ivoirien sortant. Selon Anne Ouloto, porte-parole d'Alassane Ouattara, président reconnu par la communauté internationale, Laurent Gbagbo et son épouse, Simone, ont été emmenés à l'hôtel du Golf, quartier général d'Alassane Ouattara, vers 13 heures locales (15 heures à Paris). L'ambassadeur de M. Ouattara en France, Ali Coulibaly, a indiqué sur iTélé : «Laurent Gbagbo va bien, il va pouvoir répondre de ses actes.» La sécurité du président sortant et de sa femme est assurée par des «gendarmes de l'ONU», a préciséle chef des opérations de maintien de la paix aux Nations unies, Alain Le Roy.