Brésil: l’impartialité du juge Moro fortement remise en cause, Bolsonaro dans la nasse

Par

Mis en cause par le journal The Intercept, l’un des hommes forts du régime Bolsonaro, le ministre de la justice Sérgio Moro, est accusé d’avoir instrumentalisé – quand il était magistrat – l’affaire de corruption Lava Jato pour nuire à l’ancien chef d’État Lula. Celui-ci espère être bientôt libéré.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rio de Janeiro (Brésil), de notre correspondant.– Les révélations du journal The Intercept, obtenues grâce à une source anonyme, ont eu l'effet d'une petite bombe au Brésil. Le journal a publié une série de messages privés entre les procureurs et le juge Moro, chargés de l'affaire Lava Jato, la plus grande affaire de corruption du Brésil, qui a abouti à la condamnation de l'ex-président Lula. L'impartialité du magistrat, largement mise en doute par les soutiens de Lula, mais toujours revendiquée par l'ancien juge, est fortement mise à mal par les révélations du journal.