Jean-Mathieu Albertini

Ses Derniers articles

  • «La condamnation de Lula est politique»

    Par
    Cristiano Zanin Martins et Valeska Teixeira Martins, mardi 10 avril à São Paulo. © J.-M. A. Cristiano Zanin Martins et Valeska Teixeira Martins, mardi 10 avril à São Paulo. © J.-M. A.

    « Nous n’avons pas eu l’opportunité de le défendre. » Pour Mediapart, qui les a rencontrés mardi 10 avril à São Paulo, les avocats de Lula, Valeska Teixeira Martins et Cristiano Zanin Martins, reviennent sur l’enchaînement judiciaire qui a conduit à son incarcération. Pour eux, « l’équilibre des pouvoirs a été rompu au Brésil ». Entretien.

  • Lula en prison, climat délétère au Brésil

    Par
    "Pas de prison pour Lula" : des manifestants à Sao Bernardo do Campo, le 5 avril 2018 © Reuters / Paulo Whitaker "Pas de prison pour Lula" : des manifestants à Sao Bernardo do Campo, le 5 avril 2018 © Reuters / Paulo Whitaker

    Lula a finalement accepté de se livrer à la justice et a passé samedi 7 avril sa première nuit en prison. Il a été condamné à 12 ans de prison dans le scandale de corruption Petrobras. L’ancien président brésilien et ses soutiens politiques dénoncent un complot politique.

  • Lula aux portes de la prison, climat délétère au Brésil

    Par
    « Pas de prison pour Lula »: des manifestants à Sao Bernardo do Campo le 5 avril 2018 © Reuters / Paulo Whitaker. « Pas de prison pour Lula »: des manifestants à Sao Bernardo do Campo le 5 avril 2018 © Reuters / Paulo Whitaker.

    Un juge a donné 24 heures à Lula, accusé de corruption dans le scandale Petrobras, pour se présenter à la police. Les spéculations allaient bon train pour savoir si l’ancien président allait se rendre de lui-même en prison ce vendredi 6 avril, alors que la figure du PT est toujours le favori des élections présidentielles d’octobre prochain. Le climat politique est délétère.

  • Avec ou sans Lula (2/2)? La justice pèse de tout son poids sur l’élection présidentielle

    Par
    Devant les locaux de la justice fédérale, à Curitiba, le 10 mai 2017, pendant une audition de Lula © Reuters Devant les locaux de la justice fédérale, à Curitiba, le 10 mai 2017, pendant une audition de Lula © Reuters

    Alors que les partisans de Lula redoutent toujours sa mise à l’écart de la compétition électorale, la lutte contre la corruption alimente un fort sentiment anti-démocratique, et les opérations judiciaires ont favorisé l’apparition de discours autoritaires.

  • Avec ou sans Lula (1/2)? Au Brésil, la campagne présidentielle se tend

    Par
    Des supporteurs de Lula manifestent à Brasília, jeudi 22 mars 2018. © Reuters Des supporteurs de Lula manifestent à Brasília, jeudi 22 mars 2018. © Reuters

    Condamné pour corruption en janvier, l’ancien président, crédité d’un bon tiers des voix dans les sondages, pourrait être empêché de se représenter. Et même mis en prison à brève échéance. Ses électeurs sont convoités par tous ses adversaires. 

  • A Rio, l’assassinat de Marielle Franco révèle la toute-puissance des milices

    Par
    Manifestation à Rio, le 15 mars © Ricardo Mora/Reuters Manifestation à Rio, le 15 mars © Ricardo Mora/Reuters

    Depuis la mort de la conseillère municipale issue des favelas et figure militante des droits de l’homme, tuée dans sa voiture, la cité carioca manifeste contre la corruption policière. Un premier test pour le général Braga Netto, qui vient d’être nommé à la tête de la sécurité publique de l’État.

  • Altran ou les petits arrangements d’une entreprise française au Brésil

    Par

    Mediapart a reconstitué les événements ayant conduit à la vente précipitée des filiales du groupe français au Brésil, et au limogeage de son président d’alors, Yves de Chaisemartin. Enquête sur un système politique corrompu.

  • La justice brésilienne pousse Lula vers la prison

    Par
    L’anniversaire de la fondation du Parti des travailleurs, le 22 février 2018 à São Paulo. © Reuters L’anniversaire de la fondation du Parti des travailleurs, le 22 février 2018 à São Paulo. © Reuters

    Après un nouveau revers judiciaire mardi 6 mars, l’ancien président brésilien risque désormais d’aller derrière les barreaux. Si d’autres personnalités, comme un ancien président de l’Assemblée nationale, sont déjà incarcérées, Lula est victime d’acharnement, soutiennent ses partisans. 

  • Lula, un nouveau procès explosif

    Par
    «Occupez Porto Alegre», clame une affiche de soutien à Lula. © Reuters «Occupez Porto Alegre», clame une affiche de soutien à Lula. © Reuters

    Jugé en appel à partir de mercredi, Lula espère atteindre la date charnière du 15 août, jour de clôture du dépôt des candidatures à l’élection présidentielle, sans condamnation définitive qui l’empêcherait de se présenter. Le Parti des travailleurs se refuse publiquement à envisager un plan B.

  • Le Brésil perd le contrôle de ses prisons

    Par
    Un prisonnier en fuite après l’émeute du 1er janvier à la prison de Goiás. © Reuters (extrait vidéo). Un prisonnier en fuite après l’émeute du 1er janvier à la prison de Goiás. © Reuters (extrait vidéo).

    Avec la troisième population carcérale au monde, le pays est confronté à la prise en main des établissements pénitentiaires par les gangs. La lutte qu’ils se livrent pour leur contrôle s’est une nouvelle fois exprimée en début d’année, malgré la création d’unités policières d’élite.