Le gouvernement espagnol veut revenir sur la réforme du marché du travail

Par

Le nouveau président du gouvernement espagnol, le socialiste Pedro Sánchez, entend revenir sur les dispositions clés concernant la réforme du marché du travail prises par la droite en 2012.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pedro Sánchez, le président socialiste du gouvernement espagnol, a réuni le 10 juillet les partenaires sociaux pour envisager un retour sur deux des principales dispositions de la réforme du code du travail prises par le gouvernement Rajoy en 2012 : la priorité donnée aux accords d'entreprise sur les accords de branche et le recours aux contrats de sous-traitance. La réforme espagnole avait été mise en place dans la foulée de la crise bancaire qui avait conduit le gouvernement a demandé l'aide européenne. À l'époque, le PSOE avait soutenu cette réforme.