Plongée dans les fractures de l’Afrique du Sud

Entretien avec Victor Magnani, chercheur à l’Ifri. Il revient sur la fragilisation diplomatique de l’Afrique du Sud à la suite des violences racistes commises sur son territoire. L’émission aborde également la récente dislocation de l’opposition à l’ANC, le parti au pouvoir depuis la fin de l’apartheid. 

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

À la fin de cet été, l’Afrique du Sud a été le théâtre d’importantes violences xénophobes et racistes. Le rôle diplomatique du pays sur le continent africain en a été fragilisé, de même que ses relations bilatérales avec le Nigeria, dont on compte beaucoup de ressortissants parmi les victimes. Plus récemment, la scène politique sud-africaine a été marquée par la crise inédite qui a touché l’Alliance démocratique, principal parti d’opposition à l’ANC (le Congrès national africain). 
Pour revenir sur cette actualité, nous avons invité Victor Magnani, chargé de projets au Centre Afrique subsaharienne de l’institut français des relations internationales (voir sa biographie). 
☞ Cette émission est également disponible en module audio (à retrouver ici).
☞ Toutes les émissions « Un monde à vif » de Mediapart.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié