Mohamed Mebtoul: «Bouteflika et sa clientèle continuent de mentir au peuple»

Par

Pour le sociologue algérien, Mohamed Mebtoul, la déclaration de renoncement du président Bouteflika à un cinquième mandat est un mensonge au peuple qui se poursuit. Mais ce dernier n’est pas dupe, particulièrement sa jeunesse, désormais actrice incontournable dans la transformation du politique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« La société n’est pas une cruche vide que le pouvoir peut constamment instrumentaliser », réagit le sociologue Mohamed Mebtoul alors que le pouvoir algérien a annoncé le renoncement du président Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat sans dire quand (et si un jour autre que celui de sa mort) il achèverait le quatrième. Professeur à l’université Oran 2, fondateur de l’anthropologie de la santé en Algérie ainsi que du Groupe de recherche en anthropologie de la santé (GRAS) à l'origine notamment d'une grande enquête sur la jeunesse, et auteur d'un ouvrage percutant Algérie : la citoyenneté impossible ? (éditions Koukou, 2018), Mohamed Mebtoul voit dans la déclaration de renoncement du président la promesse d'une continuité du régime. Entretien.