Condamnation à perpétuité de la terroriste d’extrême droite Beate Zschäpe

Par

À l’issue d’un procès de cinq ans, la seule survivante de la NSU, coupable de dix assassinats, deux attentats et quinze attaques de banques, a été condamnée à la prison à vie. Les avocats des familles des victimes, les experts judiciaires et des associations antiracistes critiquent une justice qui aurait bloqué les enquêtes approfondies sur les erreurs et « oublis » des services de renseignement policiers. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant.– Réclusion à perpétuité pour Beate Zschäpe et des peines de prison de deux ans et demi à dix ans pour ses cinq coaccusés. Originaire d’Iéna, ville située dans le Land de Thuringe, en ex-RDA, Beate Zschäpe était jugée depuis mai 2013 pour sa participation aux meurtres racistes de huit personnes d’origine turque, d’un Grec et d’une policière allemande, tous tués entre 2000 et 2007, mais aussi de deux attentats à la bombe et quinze attaques de banques.