Thomas Schnee

Contacts

Twitter
@thomasschnee

Tous ses articles

La galère chinoise du chancelier allemand

Défense et diplomatie — Analyse

Que veut obtenir Olaf Scholz vendredi à Pékin, face à un hôte toujours plus autocratique, nationaliste et intraitable sur la question taïwanaise ? Alors qu’un débat fait rage sur la dépendance de l’économie allemande à la Chine, il court le risque d’être cantonné dans un rôle de représentant de commerce.

En Allemagne, la coalition s’accorde sur les profits des groupes énergétiques

Europe

Berlin a présenté un plan de 65 milliards d’euros pour soutenir les plus démunis face à l’explosion des prix de l’énergie. Le financement se fera en partie via une « contribution » sur les « bénéfices aléatoires » des producteurs d’électricité. Une manière d’éviter un vrai impôt sur les superprofits.

Biennale de Berlin : défiance et débats autour de clichés d’Abou Ghraib

Art

Trois artistes irakiens ont retiré leurs œuvres de la Biennale de Berlin en fin de semaine dernière, en désaccord avec les manières d’exposer des clichés d’Abou Ghraib, prison irakienne où l’armée américaine a torturé, violé et tué au début des années 2000. « En quoi une image qui dénonce un crime devrait-elle être cachée ? », s’interroge Kader Attia, commissaire de la manifestation. Retour sur une controverse.

La vague militariste secoue les mouvements pacifistes allemands

Allemagne : l’adieu au pacifisme (3/3) — Analyse

La guerre en Ukraine et le tournant militariste du gouvernement et des élites allemands ont pris de court les puissants mouvements pacifistes. Divisés, ils soulignent le besoin de négociations avec la Russie. Un discours peu entendu par de jeunes générations centrées sur le combat écologiste.

La Bundeswehr, une armée conçue pour ne pas se battre, doit se métamorphoser

Allemagne : l’adieu au pacifisme (2/3) — Analyse

Sous-équipée, utilisée au loin et incapable de défendre le territoire national, l’armée post-réunification a surtout été pensée pour temps de paix. Le conflit ukrainien et la menace russe ont finalement réveillé Berlin qui veut se doter de la « plus grande armée conventionnelle d’Europe dans le cadre de l’Otan ».

L’« année zéro » de la diplomatie allemande

Allemagne : l’adieu au pacifisme (1/3) — Analyse

La Russie vient de donner une rude leçon de géopolitique à l’Allemagne en lui rappelant sa vulnérabilité militaire et économique. Pour la diplomatie allemande, qui a misé sur la carte russe pendant vingt ans, l’humiliation est profonde, et le constat brutal. 

Malgré le recours au charbon, la transition énergétique allemande relancée au pas de charge

International

La crise du gaz n’a pas seulement réveillé le lobby nucléaire. Elle est aussi venue renforcer la détermination du gouvernement allemand de relancer massivement la transition énergétique du pays vers le renouvelable. Une vingtaine de lois et de décrets ont été adoptés la semaine dernière. Le parti libéral a du mal à avaler ce paquet et pourrait se poser en frein. 

Profiteur du gaz russe, le géant allemand BASF est menacé de rationnement

Europe

Le leader de la chimie, secteur vorace en gaz, a été l’un des grands artisans de la dépendance allemande au gaz russe bon marché. Aujourd’hui, symbole d’un pays qui s’apprête à passer un hiver très difficile, il n’a aucune solution à court terme face à une crise qu’il n’a pas voulu voir venir.

En Allemagne, Olaf Scholz ne regrette rien de ses « hésitations ukrainiennes »

Europe — Analyse

Sous pression, le chancelier allemand vient d’opérer une volte-face sur les livraisons d’armes lourdes allemandes à l’Ukraine, qui deviennent soudainement possibles. Ce retournement révèle un dirigeant prudent et calculateur, qui n’aime pas avoir tort tant sur sa politique que sur les erreurs passées de son parti.

En Allemagne, des journalistes baissent leurs salaires pour embaucher une rédaction ukrainienne

Europe — Reportage

Les journalistes de « Katapult », jeune média indépendant allemand qui monte, ont décidé de lancer une édition ukrainienne produite par des journalistes ukrainiens recrutés dans les deux pays. L’initiative a connu un succès immédiat et la publication est déjà financièrement autonome.

Allemagne : un réarmement pour quoi faire ?

Europe — Analyse

Le chancelier Olaf Scholz a surpris en promettant une augmentation considérable des dépenses militaires, en réaction à l’invasion de l’Ukraine. Il n’a pas précisé, cependant, jusqu’où irait ce réarmement de la politique étrangère allemande. 

La guerre en Ukraine provoque un électrochoc en Allemagne

La guerre russe contre l’Ukraine

Alors que le pays commence à recevoir les premiers réfugiés ukrainiens, le chancelier Olaf Scholz a surpris tout le monde en annonçant dimanche une augmentation massive des dépenses militaires et en confirmant son soutien à des exportations d’armes de fabrication allemande. Une rupture majeure.