Thomas Schnee

Ses Derniers articles

  • En Allemagne, la gauche de la gauche se réinvente

    Par

    L’avenir politique de l’Allemagne dépend des résultats du référendum interne du SPD qui déterminera la participation des sociaux-démocrates à un gouvernement Merkel. De son côté, Sahra Wagenknecht, figure contestée de Die Linke, plaide pour un grand rassemblement populaire des gauches, en partie inspiré des Insoumis français.

  • L’audiovisuel public est aussi attaqué dans l'Europe germanophone

    Par

    Initiatives visant à supprimer tout ou partie de la redevance TV, pressions idéologiques des partis d’extrême droite sur l’information… En Allemagne, en Suisse ou en Autriche, les audiovisuels publics sont soumis à la pression des réformes et des reprises en main.

  • Au-delà des «28 heures», l'industrie allemande questionne son partage du travail

    Par

    Après une suspension des négociations et un durcissement des débrayages la semaine dernière, le syndicat allemand IG Metall et les patrons de l'industrie de l'ouest du pays ont trouvé un accord lors de leur sixième round de discussions, dans la nuit du lundi 5 au mardi 6 février. La revendication de la centrale porte surtout sur une réduction temporaire du temps de travail. Décryptage.

  • Des singes et des hommes, cobayes pour le diesel allemand

    Par

    Entre 2013 et 2014, une fondation financée par l’industrie automobile allemande a commandé des tests respiratoires sur des singes et des hommes pour prouver la “propreté” du diesel. Le patron de son conseil scientifique, le toxicologue Helmut Greim, est l'un des experts “indépendants” favoris du Bundestag, où il a notamment défendu l’innocuité du glyphosate…

  • Christopher Rother: «Volkswagen a gagné» le dieselgate en Europe

    Par

    Alors que les clients américains et canadiens ont été dédommagés par Volkswagen, l’immense majorité des clients européens n’aura rien. À peine 100 000 plaintes devraient être déposées en Europe, sur près de 8 millions de voitures Volkswagen équipées du fameux logiciel truqué. « C'est un scandale », dénonce l’avocat Christopher Rother dans un entretien à Mediapart. Explications.

  • Déchiré, le SPD allemand doit dire oui ou non à la «grande coalition»

    Par
    Kevin Kühnert, président des jeunes du SPD, lors d'une convention du parti à Berlin, le 7 décembre 2017 © Reuters / Fabrizio Bensch. Kevin Kühnert, président des jeunes du SPD, lors d'une convention du parti à Berlin, le 7 décembre 2017 © Reuters / Fabrizio Bensch.

    Les 600 délégués du SPD doivent décider, lors d’un congrès extraordinaire ce dimanche, s’ils valident une nouvelle « grande coalition » avec la droite d’Angela Merkel. Rarement le débat a été aussi intense au sein d’un parti social-démocrate plus divisé que jamais. Les pronostics sont difficiles.

  • Allemagne: un pas de plus vers la «grande coalition»

    Par

    Les partis au pouvoir, conservateurs et sociaux-démocrates, ont présenté vendredi matin un accord qui doit permettre la formation d’un nouveau gouvernement. Si les délégués du SPD donnent leur accord à l’ouverture de négociations officielles. Et si les 430 000 adhérents du SPD donnent leur feu vert. Le compromis présenté est-il défendable ? Ou est-ce une mission impossible pour Martin Schulz ?

  • Le nouveau gouvernement autrichien dope la droite «anti-Merkel»

    Par

    L’avènement de Sebastian Kurz et ses ministres d’extrême droite gênent profondément Berlin. Il fait craindre un axe Autriche-Hongrie sur le dossier des migrants. Et il va renforcer la division entre une droite modérée pro-Merkel et une droite conservatrice de plus en plus dure, qui rêve d’en finir avec cette chancelière « de gauche ».

  • A Berlin, des jeunes du SPD bataillent contre une nouvelle coalition

    Par

    Le SPD allemand va proposer, lors de son congrès qui s'ouvre jeudi, de mener des négociations exploratoires avec la CDU d'Angela Merkel. Mais les militants de base du parti social-démocrate, que Mediapart a rencontrés ces jours derniers, sont réticents à l'idée d'une nouvelle alliance avec la droite. 

  • Le glyphosate, révélateur d’un gouvernement allemand en roue libre

    Par

    Le soutien inattendu de Berlin, lundi à Bruxelles, à la ré-autorisation du glyphosate pour cinq ans en Europe, complique un peu plus l’équation politique en Allemagne, sur fond de désaccord entre la droite de la CDU et les sociaux-démocrates du SPD. L'épisode révèle également le désordre politique qui règne actuellement à Berlin.