Comment la Palestine a lancé une offensive diplomatique sans précédent

Par Dominique Vidal

Après vingt ans de négociations avec Israël qui ont conduit à une impasse évidente, et grâce aux différents pays occidentaux qui commencent à bouger, l’Organisation de libération de la Palestine a lancé, depuis septembre, une véritable offensive diplomatique pour faire reconnaître son État.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Le gouvernement suédois doit comprendre que les relations au Moyen-Orient sont plus compliquées que le montage des meubles Ikea » : c’est avec cette formule méprisante que le ministre israélien des affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a réagi à l’annonce de la reconnaissance bilatérale de l’État de Palestine par la Suède. Il est vrai qu’il s’agit du premier pays membre de l’Union européenne à franchir ce pas. D'où la rage de Tel-Aviv.