Tuvalu ne coule pas mais change de forme

Par

Une étude de l’université d’Auckland montre que, malgré la hausse du niveau des mers, les atolls de Tuvalu n’ont pas perdu de terrain, mais ont changé de forme. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une étude de l'université d'Auckland, en Nouvelle-Zélande, s'est intéressée à l'évolution des terres dans l'archipel des Tuvalu, où le réchauffement climatique a conduit à une montée des eaux deux fois plus importante que dans le reste du monde au cours des quarante dernières années. Les chercheurs ont découvert que sur les 101 îles étudiées, les terres n'avaient pas reculé, mais avaient augmenté sur cette période dans 74 % des cas. Il semblerait que les formes des îles se modifient et s'adaptent et pourront « rester des lieux d’habitation dans les prochains siècles ». Les chercheurs recommandent donc de moins se concentrer sur une éventuelle évacuation des habitants, mais davantage sur la préservation des milieux naturels pour permettre cette adaptation.