Le "non" de l'Irlande redistribue les cartes en Europe

Par

Les Irlandais ont par référendum rejeté à plus de 53% des voix le traité de Lisbonne, durement négocié depuis mars 2007. Ce refus plonge l'Europe dans une nouvelle crise et la maintient dans la paralysie institutionnelle du traité de Nice. La plupart des pays appellent par ailleurs à la poursuite du processus de ratification et demandent à l'Irlande de trouver... la solution. Sauf à poursuivre dans une Europe à 26. Ce rejet irlandais déstabilise la prochaine présidence française.

Lire également un parti pris de François Bonnet : "Non" irlandais, l'échec final du couple franco-allemand? Et une analyse de Philippe Riès: ce que fut le scénario d'une Union franco-allemande. Et une de Gérard Desportes : De l'Europe à la Méditerranée: les cahots du diplomate Sarkozy.

Dessin © Damien Glez

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Etat des ratifications