La carrière d’un footballeur est courte. Celle de Luciano D’Onofrio le fut particulièrement : il a quitté les terrains à 28 ans, victime de fractures multiples à la jambe. Dans les coulisses, en revanche, on peut prendre des coups, être suspendu, confondu, condamné en justice, sans jamais quitter l’aire de jeu. À 61 ans, Luciano D’Onofrio fait figure d’increvable. Il incarne à lui seul les vices du métier d'agent, et dans le milieu, une forme d’impunité.